Ecole

BTS: Bilan de ma première année d’étude

Bonjour tout le monde, je suis ravie de vous retrouver avec un article un peu spécial. J’avais envie de vous parler de ce que m’avaient apporté les études supérieures. Je trouvais que c’était important de faire cet article, tout simplement pour que je puisse faire un récapitulatif de cette année, en ressortir du positif de mes expériences. Également, pour ceux qui vont rentrer en études supérieures et qui ne savent pas encore à quoi s’attendre même si je ne sais pas, si c’est partout pareil, je pense que c’est au cas par cas, en tout cas, je tenais à vous partager mon ressenti ! 


Si vous avez suivi un peu le blog et mon parcours scolaire. J’ai fini mes années secondaires générales. Ensuite, je me suis dirigé vers la haute école pour les Belges et pour les Français, je pense que l’équivalent est la fac. Dans tous les cas, c’est des études en bachelier même s’il y a la possibilité de continuer après un master. Cela fait maintenant un an que je suis aux études et j’avais envie de vous dire un peu ce que ça m’avait apporté en positif comme en négatif. 

En positif, je dirais que j’ai beaucoup gagné en maturité par rapport à l’année passée.  J’arrive également à prendre plus sur moi, par exemple le stage qui a été compliqué. Le domaine me plaisait même si ce n’était pas celui vers lequel je me serais dirigé automatiquement, mais, ce qui n’allait pas, c’était mes blocages et les relations avec ma maître de stage. Savoir prendre sur soi, c’est important dans les études supérieures où vous allez peut-être devoir encaisser certaines remarques, parfois encaisser des échecs, car personne n’est parfait. Tout le monde à des faiblesses, des moments de doutes, mais il faut arriver à les surmonter. 
 
BTS : Ce que m'ont apporté les études supérieures

Un autre point positif qui peut aussi être négatif dans certains cas, c’est que vous allez vous retrouver confronté à vous-même. Vous allez être beaucoup plus autonome. Je l’ai vraiment ressentie même si je vis encore à la maison et que je ne suis pas en kot, mais c’est tout comme,… Vous allez être confronté à vous-même de plusieurs manières, déjà dans le sens que c’est vous qui allez décider d’aller ou non en cours et plus vos parents. En tout cas, personnellement, je suis obligé de me réveiller la première pour ensuite réveiller ma mère pour pouvoir aller à la gare sinon pas d’école. Mon père lui est beaucoup plus strict, mais vu qu’il est beaucoup pris par son travail, il n’est pas H 24 derrière moi. Après tout dépends du fonctionnement de votre famille si vous n’habitez pas en kot. 

Vous allez également être confronté à vous-même dans le monde professionnel, la recherche d’un stage en particulier. C’est-à-dire le CV, la lettre de motivation qui peut être complexe. Il faut savoir se vendre, faire preuve de créativité. Il faut également utiliser les mots justes. Mes mails, j’ai dû les faire seules car, personnellement, ma famille est un peu dépassé dans tout ça et dans le monde du travail actuel. Il en est de même pour tout ce qui concerne les cours, où je dois m’efforcer de comprendre toute seule ou du moins une grosse partie. Au début, c’est compliqué de trouver un équilibre, on peut se sentir perdu, mais, au fur et à mesure, on arrive à trouver sa méthode de travail pour retenir beaucoup de matière sur un court laps de temps. En tout cas, pour ceux qui ont leurs parents derrière vous en études supérieures pour les études, qui vous aident à écrire vos mails, qui vous explique un peu les cours, j’ai envie de vous dire profitez ! C’est une chance pour vous et vous pouvez l’exploiter. Personnellement, je l’ai parfois ressentie comme étant une difficultée mais également une  » force » dans le sens que j’ai beaucoup apprise par moi-même mais aussi à moins douter. 
 
BTS : Ce que m'ont apporté les études supérieures

En dernier lieu, vous êtes livrés à vous-même dans l’auditoire ! Tout simplement, car le jour où vous serez absent, vous verrez qui sera là pour vous aider à vous remettre en ordre. J’ai envie de vous dire, ne comptez que sur vous-même, faites vous confiance, c’est pour ça que c’est important de venir en cours ! Dans les études supérieures, je me suis rendu compte que c’est limite une concurrence, certaines personnes sont très nombrilistes, dans le sens qu’elles vont vous demander vos cours et que vous n’aurez jamais un retour si un jour vous avez besoin d’aide. Je peux comprendre que lorsque, c’est une personne qui est tout le temps absente, qui vient jamais en cours, t’as pas trop envie de lui prêter ton cours, mais il faut aussi savoir faire la part des choses. C’est pour, ça que je vous conseillerais, de vous entourer d’une petite bande, car, c’est beaucoup plus simple et agréable de s’entraider à plusieurs, de se motiver, de trouver du soutien. Personnellement, c’est ce qui m’a beaucoup aidé cette année. Je n’ai pas été beaucoup absente cependant, j’étais bien contente quand on prenait les feuilles pour moi. Du coup, je le faisais aussi pour les autres ! Après, c’est sûr, qu’il faut pas non plus être « trop gentil » et donner vos feuilles à tout le monde, ce que j’avais tendance à faire en début d’année sauf qu’à la fin, j’avais l’impression d’être envahie et de perdre un temps monstre à prendre des photos d’un cours, puis d’un autre,… Il faut donc mettre des limites ! Il faut aussi choisir les personnes qui vous entourent, car, certaines si ça tombe sont juste là pour vos cours et rien d’autres.

Les études supérieures m’ont donc endurcit le caractère, j’ai dû aussi faire beaucoup plus de choses par moi-même et donc surmonter certains de mes blocages vu que de base, je suis une personne anxieuse. Pour moi, c’est positif, car j’ai la sensation d’avancer dans ma vie, de faire du concret même si par rapport aux personnes « normales », j’ai l’impression de devoir travailler deux fois plus sur le côté relationnel.
 
 Je dirais que les points négatifs, c’est le fait que je me suis beaucoup trop mise la pression, que je ne suis pas assez sortie les week-ends avec la fatigue de la semaine et des transports, du coup, j’avais l’impression d’être dans les cours tout le temps et de ne pas décrocher même si j’en profitais pour me reposer chez moi. J’ai donc l’année prochaine envie de sortir plus, de m’amuser ! Juste me consacrer la journée du samedi pour voir mes amis, faire plus de soirées, car, j’adore ça !  Pas forcément toutes les semaines, mais avoir mon équilibre entre les cours et les sorties. J’ai eu aussi l’impression de perdre un peu mon grain de folie, la joie, la bonne humeur, … Bref tout ce que j’aime et qui fait partie de moi, je ne l’ai pas retrouvé beaucoup cette année avec l’école, mes problèmes personnels,….

BTS : Ce que m'ont apporté les études supérieures
 
C’est tout pour cet article, au niveau des conseils, je ne peux que vous conseiller :
 
°D’aller le plus possible en cours même si parfois, vous avez des périodes de relâchement.
 
° De vous créer un petit groupe entre plusieurs personnes afin de pouvoir vous entraider, l’année vous semblera beaucoup plus agréable et un peu plus légère pour la matière des cours mais également pour le côté relationnel/ personnel. Avoir des personnes qui nous motivent, qui sont bienveillantes ça change tout !
 
 ° D’essayer de ne pas penser qu’au cours, de faire aussi des activités à l’extérieur, avec des amis, de sortir. Et même si avec vos amis, vous ne pouvez pas toujours vous voir car, eux aussi ont leurs études et leurs « obligations ».  Trouvés une activité pour vous sentir bien avant tout. Me concernant,  ce fameux stage, j’ai eu un déclic, je suis beaucoup plus active, je fais les choses avant tout pour moi-même. J’ai rééquilibré mon alimentation, je fais du sport à mon rythme, j’essaie de faire tout pour me sentir bien.

° dernier conseil, étudié vos cours ! Je ne dis pas de forcément relire tous les jours, car, personnellement, je ne le fais pas mais de temps en temps. Si en cours, on vous donne des exercices, faites les, vous verrez ça vous fera gagner un temps monstre lors des examens. Vous aurez déjà assimilé de la matière. Profiter également du blocus pour vous y mettre à fond et non la veille des examens ! 

BTS : Ce que m'ont apporté les études supérieures

‘Happiness can be found even in the darkest of times, if only one remembers to turn on the light’


Je finirais cette article sur cette citation qui vient de ma saga préférée : Mais vous savez, on peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière. C’est exactement, mon ressenti malgré cette année difficile, j’essaye de ressortir le positif. L’écrire comme je l’ai fait ici et au final essayer d’en ressortir une leçon plus positive que négative, ça vous aidera à avancer dans votre vie, au lieu de broyez du noir. La lumière n’est pas loin, c’est à vous de tout faire pour l’allumer ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s