Voyage

Un voyage de rêve en Crète

Bonjour tout le monde, je vous retrouve pour vous partagez avec vous mes vacances en Crète puisque je suis partie une semaine. Je vous avouerais que partir en vacance m’a fait beaucoup de bien, j’ai pu un peu me déconnecter de ma vie quotidienne, revenir à des choses plus simples, me prouver que j’étais capable de surmonter certaines de mes peurs,… Je vais vous parlez de tout ça et j’espère que ça pourra également vous motivez ! 

Journée du 1er septembre :

Le jour du départ est arrivé, on s’est levé à 3h du matin pour aller à l’aéroport et être sûr d’arriver 2h avant le départ de l’avion. On a tourné un peu en rond pour trouver l’aéroport, retourner en rond pour trouver un parking où il n’y avait pas besoin d’abonnement. Mon père nous as accompagnés, … Ensuite on a du enregistrer les bagages, scanner les billets, passer la sécurité,…

J’aime tellement prendre l’avion, c’est une sensation qui me donne l’impression de me sentir libre surtout lorsqu’il décolle et que ça vous fais des petits fourmillements dans le ventre. Une fois arrivé à destination, on a pris notre navette pour nous conduire à l’hôtel. Encore une fois, c’était un peu le stress car je voyais les autres belges descendre dans des hôtels cinq étoiles. En fait vous aviez une espèce de ville, des rues étroites, des voitures qui avaient bien vécues et sur le côté pleins de complexes de « luxe ». Il y avait clairement un décalage et j’avais peur de me retrouver dans un de ses hôtels car je me serais sentie très mal à l’aise. Au final, je vois que le car continue d’avancer, dépose les gens à droite, à gauche jusqu’à ce qu’ il ne reste plus beaucoup de monde dans le car. Notre tour arrive de descendre et je suis agréablement surprise, l’agence a écouter nos souhaits d’être dans un hôtel calme, tranquille. On est au bord de la mer, notre hôtel est assez « local », il correspond a un trois étoiles niveau Grec. On arrive, on se présente à la réception, la dame très gentille nous dit qu’on peut aller manger le repas de midi et qu’ensuite elle nous donnera les clés. Une fois les clés en main, le personnel vient nous aider pour porter nos valises dans les chambres, autant dire qu’on était vraiment sous le charme car c’est la première fois dans un hôtel qu’on venait nous aider à porter les valises. Nous étions à Stalis à l’hôtel Horizon Beach.

Ensuite, nous n’avons pas vraiment fait grand chose, on a profité de se rendre à la plage et on s’est baigné et reposé. 

Journée du 2 septembre : 

La journée du 2 septembre a été consacré au repos et à la relaxation. Le matin, on a profité d’une des piscines de l’hôtel et l’après midi retour à la plage. Nous avons été également réservé une excursion pour le lendemain au lagon de Balos. Le soir nous  avons été voir où était l’arrêt de bus où le car venait nous chercher demain puis nous sommes couchés tôt car il fallait se lever à cinq heures du matin.

Une semaine au paradis

Journée du 3 septembre :

On s’est réveillé à cinq heure du matin pour se préparer à partir, on a été chercher le pic nique que l’hôtel nous avaient préparé et go pour l’aventure. On a un peu galéré à trouver le bon car car il y a plusieurs compagnies d’excursion. Au final, on a trouvé et c’était partis pour 4h de route donc un arrêt dans une petite station au milieu des moutons. Les gens de la station vivent du tourisme de l’été grâce à la petite boutique qu’ils tiennent et à leurs moutons. Je pense que vu tout les cars d’excursion qui passent, ils doivent se faire leur salaire de l’année. C’est assez dépaysant de voir un autre mode de vie que le sien, un mode de vie plus simple mais pour autant ils avaient l’air tellement heureux, souriants. 

On remonte dans le car, la guide nous explique le déroulement de la journée bien sûr tout en anglais mais son anglais était avec des mots simples, elle parlait lentement donc autant dire que c’était parfait pour nous qui sommes des brelles en langue. Une fois arrivé sur place, on a pris un bateau qui nous a emmenés au Lagon. C’est juste magnifique, j’ai juste eu l’impression d’être au paradis ! L’eau est turquoise. C’est sans doute l’endroit à faire mais à éviter durant les périodes trop touristiques car en septembre, il y avaient pas mal de monde alors, je n’ose pas imaginer en juillet et août ! 

Une semaine au paradis
Une semaine au paradis
Ensuite, nous avons été visiter l’île de Gramvoussa surnommé également l’île aux Pirates. On avait le choix entre rester sur la petite plage pour se baigner ou alors de monter voir la forteresse. Nous avons choisis l’option 2 tout simplement car on voulait voir la vue d’en haut, chose qu’on avait pas eu l’occasion de faire au lagon par peur de rater le bateau. Une fois au sommet, la vue y est splendide, l’effort en vaut la chandelle. Malheureusement avec le soleil ma photo est un peu floue.

Une semaine au paradis
Je vous avouerais par contre que pour redescendre de la forteresse, c’est une autre histoire que de monter puisque j’ai un peu le vertige.  Il y avait comme des dalles et elles étaient un peu glissantes donc comment vous dire que j’ai préféré redescendre sur mon cul aha. Il y a juste quand je suis redescendue au niveau des escaliers creusés dans la roche que je me suis sentie beaucoup plus soulagé et en sécurité. Je suis contente de l’avoir fait et d’avoir dépasser cette peur malgré tout.

Une semaine au paradis

Journée du 4 septembre : 

Une autre journée repos car on étaient assez fatigués de notre journée de la veille. Nous avions fait 1O heures de trajet en comptabilisant le bateau et on étaient revenus assez tard. Le matin nous avons donc profité de la plage. L’aprem midi, nous avons été à la piscine, j’ai été un peu me baigner, j’ai lu un peu mon bouquin puis je me suis endormi sur le transat au soleil. Ensuite, on s’est renseigné pour refaire une excursion le lendemain car on avait très envie de faire les gorges de Samaria, nous avons donc réservés l’excursion pour le lendemain.

Une semaine au paradis

5 septembre :

Un réveil un peu difficile à 4 h du matin pour se préparer à prendre le car et c’est repartit pour 4h de route, le temps d’aller chercher les gens dans les hôtels et tout. Ensuite, première péripétie de la journée, ma mère malade dans le car au fur et à mesure que le chauffeur montaient en altitude dans les montagnes. Heureusement, on a fait une deuxième pause pour s’arrêter à une taverne et ma mère a pu aller chercher une banane et une boisson avant de remonter dans le car. Une fois arrivé aux gorges, elle a mangé avant d’entamer la randonné et par la suite, ça été. On pense qu’elle a du faire une petite chute de tension avec la fatigue mais aussi le fait qu’on avait rien mangé avant de partir. 

Escapade en Crète
Deuxième péripétie de la journée, les sentiers qui mènent aux gorges, on ne s’attendait pas du tout à des chemins aussi raides et glissants. Il y a très peu de barrières hormis sur les premiers kilomètres. Je vous avouerais qu’on étaient pas les mieux équipés surtout moi avec mes petites baskets de ville à semelle lisse. Les gorges sont magnifiques mais si vous voulez faire la randonné, équipés vous avec des chaussures de randonnée mais aussi si possible des bâtons de marche pour avoir un point d’appui.  Je pense aussi qu’il faut bien se préparer mentalement et physiquement. La randonnée est loin d’être accessible à tous malgré ce qu’on risque de vous vendre, ça peut même être dangereux si vous n’êtes pas préparé. Il faut être très prudent car si vous vous blessez, il faudra compter sur les secours qui viennent à dos d’âne. 

Escapade en Crète
Escapade en Crète
Escapade en Crète

Escapade en Crète
Je trouve que les paysages sont juste magnifiques et c’est une expérience que je ne regrette pas.  J’avais l’impression de ne pas voir la fin des gorges mais mon mental me disait de continuer. Je suis contente de m’être dépassé car de base, je suis pas la personne la plus sportive qui soit. Ensuite on a repris le bateau après avoir un peu galéré pour chercher les tickets. On a malheureusement pas eu le temps de se baigner dans la mer de Libye car on s’est dépêché pour ne pas rater le bateau puisqu’il y a un seul par jour. 

Les 2 derniers jours : 

J’ai décidé de regrouper les deux derniers jours sachant que je ne compte pas la journée du samedi puisqu’on est partis le matin et qu’on a un peu perdu notre journée dans les cars, aéroports,… D’ailleurs autant, l’allée pour Bruxelles, c’était relativement bien passé hormis au passage de la sécurité où je m’étais fait fouillé avec un autre jeune homme car tout les deux, on avait bipé au portique. Je ne peux pas en dire la même chose à l’aéroport d’Héraklion. Pour vous expliquer brièvement avant de partir prendre l’avion, on s’était enregistrer en ligne sur le vol, on avait reçu nos billets par mail donc on s’était dit qu’on serais tranquille une fois sur place mais que neni !Escapade en Crète
La vue sur Stalis depuis notre hôtel

On arrive le samedi matin avec notre car à l’aéroport avec le car, on étaient avec d’autres Belges dont 4 personnes qui étaient dans le même hôtel que nous. Il y avait également un duo mère/ fille qui va vers les personnes de l’agence et qui étaient « censé » nous prendre en charge à l’hôtel avec un verre d’accueil à notre arrivée , en venant également à l’hôtel dans la semaine pour les excursions, donner des informations sauf que rien n’a été fait,…Personnellement avec ma mère, on s’était dit qu’on ne repasserais plus par cette agence car on s’était sentie mal à l’aise comme si on avait pas leur confiance lorsque qu’il a été question de payer le voyage  et en plus on avait payés pour une prise en charge par l’agence qui n’avait pas été faîtes, du moins pas dans notre hôtel. On a un peu parlé avec les autres Belges de notre hôtel sur le chemin du retour car même si on est descendu dans le même hôtel en même temps, personnellement, nous avons un peu fait nos vacances de notre côté, on a bougé du coup, on les pas trop vus. On était d’accord concernant l’agence après concernant l’hôtel, ils étaient plus mitigés alors qu’à l’inverse nous nous en étions très content. J’ai envie de dire que concernant l’hôtel tout est dans les goûts et les couleurs, c’est sûr que « le confort » ne sera pas le même qu’un Belgique, la nourriture est Grec, il ne faut pas s’attendre à des buffets  » à la Française » mais personnellement, je trouve que c’est un bon petit hôtel. Après, chacun a des attentes différentes. 

Le seul désagrément a été pour les excursions car on aurait bien aimé avoir quelqu’un qui nous donne des informations en français sur telles ou telles excursions, sur des endroits à visiter pas loin de l’hôtel, sur le pays,… Après, on s’est débrouillé par nous même pour les réservations d’excursions.  On a plus rigolé du fait que le gas de l’agence ne soit pas venu en se disant  « que notre hôtel n’était pas « assez chic » comparé aux autres et que c’est peut être pour ça que le bonhomme n’avait pas voulu y mettre les pieds.  »  Il n’empêche que la mère de ce duo n’avait pas froid aux yeux et n’a pas hésité à dire ce qu’elle pensait lorsqu’elle a vu des personnes de l’agence à l’aéroport et elle a eu raison même si après on a pas eu de retour par la suite. 

Ensuite, ça n’a été que du stress pour enregistrer nos bagages jusqu’à la montée dans l’avion. Mais bon, le principal est qu’on a pu rentrer chez nous sans encombre puisque une fois dans l’avion, tout s’est bien passé.Le soir pour l’anniversaire de ma mère, nous avons fait un restaurant et on a passé une bonne soirée donc faut croire qu’au final, il y a un karma quand vous avez la dose de galères dans la journée qui vous tombe dessus, la roue finit par tourner. 

Sinon pour en revenir à la journée du jeudi et vendredi, ça été du repos, on a été à la plage, piscine, transat bref juste les vacances. On avait envie de refaire une autre activité le vendredi sauf qu’on se sentait trop fatigué donc on a préféré se reposer. Le vendredi matin, on a été acheter quelques cadeaux, faire un peu les magasins, ensuite on a été à la plage. Le soir, nous avons été boire un cocktail dans un petit bar près de la plage. Le barman était très sympathique, ça se voit qu’il a la  » tchatche » avec les clients, il nous as apportés nos cocktails, des cacahuètes et une assiette de fruit pour 9 euros. On a eu droit également à un shot de Raki. Ensuite, on est rentré tranquillement finir nos valises et vous savez la suite avec nos petites galères à l’aéroport ahha. 

Escapade en Crète

Escapade en Crète

En tout cas, c’est un des plus beaux voyages que j’ai pu faire hormis la galère pour le retour, il n’y a pas vraiment eu de gros points « noirs ». Bien sûr, il y a eu des choses un peu plus négatives mais par rapport aux expériences que nous avons faîtes, aux peurs que j’ai dépassé, à la gentillesse et sympathie de certaines personnes, j’ai envie de mettre tout le négatif de côté et de retenir les magnifiques paysages, les personnes qui ont discutés avec nous, d’autres qui nous aidés dans nos galères à l’aéroport,..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s